«

»

Mai 01

Imprimer ce Article

Colloque REDS 2015

    Enfin. Il aura fallu voir s’écouler le premier quart du XXIe siècle avant de finalement pouvoir constater la pleine adhésion de l’Estrie dans la lutte contre l’homophobie et la transphobie et l’affirmation catégorique des minorités sexuelles. Organisé par le Regroupement estrien pour la diversité sexuelle, le colloque Orientations et identités sexuelles : Réflexions et actions en Estrie s’est tenu pour la première fois à Sherbrooke le 13 avril dernier. Oui, nous pouvons dorénavant nous targuer d’avoir doté notre belle région d’un processus de réflexion collectif au même titre que plusieurs autres grandes villes du Québec.

        Cet événement, qui a réuni à lui seul de nombreux groupes actifs dans le milieu de l’éducation, de la santé et du milieu communautaire, sans parler des citoyens venus de leur propre chef, est le premier, peut-on espérer, d’une longue série de colloques à venir dans les prochaines années. Plus qu’une occasion de rendre compte des avancées ou des projets actuels, il s’agit d’une occasion en or pour les acteurs du changement social de se retrouver et de se rappeler les raisons qui les ont poussés à faire toujours plus que ce que la société leur demandait.

        Brève anecdote, on m’a surprise cette journée-là en me demandant si j’étais payée pour être là et si on m’avait chargée de participer à ce colloque. En fait, l’idée ne m’avait même pas traversé l’esprit. Puis, ça m’a fait réfléchir à ce que représentait toutes ces personnes réunies : que l’on pense à celles qui n’étaient pas rémunérées pour assister au colloque, à celles qui, bien que payées 20 heures par semaine par des organismes, travaillent souvent des heures supplémentaires non payées parce que leurs subventions et leur horaire ne sont pas réalistes avec la présente demande et à toutes celles également qui font de la lutte à la dignité humaine le cœur de leur travail et le centre de leur vie.

         Ici, l’article s’intéresse à quelque chose d’autre qu’au contenu même de cette journée, à ce qu’elle suscitait de fort chez les participants et participantes : de la solidarité et de l’espoir. Autant il est vrai que l’on peut tous se rejoindre dans la souffrance, comme on nous l’a si bien dit durant le colloque, autant il est vrai qu’en ce lundi 13 avril, nous étions un groupe composé de nombreux inconnus à nous rejoindre dans l’espoir d’un avenir meilleur.

        À refaire? Absolument. 

Chloé C.

Vice-présidente à la sensibilisation

* Pour voir l’horaire et la description du colloque, veuillez cliquer ici:  Colloque REDS

Lien Permanent pour cet article : http://aglebus.association.usherbrooke.ca/?p=2619

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>